Barnes polit le bronze australien

(Rugby News Service) Vendredi 21 octobre 2011
 
Barnes polit le bronze australien
Repositionné à l'ouverture, Berrick Barnes a été décisif dans son jeu au pied.

AUCKLAND, le 21 octobre - Rapidement privés de leur arrière Kurtley Beale et de leur demi d’ouverture Quade Cooper, les Wallabies ont su faire bloc derrière une ligne de trois-quarts remaniée sur le vif pour remporter, face au pays de Galles, la médaille de bronze et le match 21-18.

Dans ces circonstances, l’homme clé de la rencontre a sans doute été le centre Berrick Barnes, repositionné à l’ouverture après la sortie de Quade Cooper. Un joueur qui a pourtant passé la majeure partie de la Coupe du Monde de rugby 2011 sur le banc.

A la 22e minute en effet, la blessure sérieuse au genou de Quade Cooper contraint le premier centre australien à assumer le rôle de chef d’orchestre des lignes arrière. Une charge qu’il relève avec brio, avec un essai, un drop essentiel et quelques excellents coups de pied tactiques d’occupation du terrain à son actif.

Pour Berrick Barnes, c’est l’histoire qui se répète. Il avait en effet connu sa deuxième sélection à l’occasion d’un match de la CdM 2007 contre le pays de Galles, après avoir glissé à l’ouverture pour remplacer Stephen Larkham blessé.

En comparaison, le demi d’ouverture gallois James Hook a semblé un peu en dedans, manquant deux pénalités en bonne position avant de céder sa place à Stephen Jones à la 51e minute.

L’arrière Kurtley Beale n’ayant lui-même fait qu’un petit tour sur le terrain avant de voir réapparaître ses problèmes d’ischio-jambiers, c’est donc une ligne arrière australienne improvisée qui se met en branle, les rentrants Rob Horne et Anthony Faingaa se plaçant respectivement en premier et deuxième centres, tandis qu’Adam Ashley-Cooper se repositionne à l’arrière.

L’importance du jeu au pied

Malgré ces coups du sort, les Wallabies ont su occuper le terrain grâce à un jeu au pied judicieux, qui a souvent renvoyé les fougueux Gallois dans leurs 22 mètres.

L’absence de balles hautes distillées par l’arrière-garde galloise en milieu de terrain pour desserrer l’étau australien, une tactique utilisée à bon escient par les Néo-Zélandais pour battre les Wallabies en demi-finale le week-end dernier, a sans doute eu son importance dans l’incapacité des Dragons Rouges à remédier à cette situation.

L’option galloise de jouer des ballons longs a néanmoins eu pour incidence d’obliger les Wallabies à passer 60 % du match en défense, avec un nombre record de 146 plaquages (74 pour le pays de Galles).

Du coup, les Australiens ont dû afficher la même détermination dans le jeu sans ballon que contre l’Afrique du Sud en quarts de finale.

Les avants australiens ont ainsi pris le meilleur dans les plaquages, les joueurs des lignes arrière venant parfaire le rideau défensif en cas de besoin. Conséquence, en deuxième mi-temps, les Australiens ne ratent aucun plaquage avant que le match ne soit plié.

Et malgré leurs efforts, les Gallois ont sans doute aussi pâti de leurs 12 fautes de main, incluant cette succession de passes rapides petit côté terminant en dernier ressort dans les mains… du juge de ligne !

La bonne mêlée australienne

La première ligne australienne, entièrement renouvelée pour le match, a également répondu présent au défi physique imposé par son vis-à-vis gallois. Elle a ainsi récupéré plusieurs pénalités cruciales, et empêché les Dragons Rouges de bénéficier de lancements de jeu propres en mêlée.

Les regroupements ont également été très disputés, même si le flanker australien David Pocock est parvenu une nouvelle fois à tirer son épingle du jeu, obtenant quelques pénalités déterminantes.

C’est pourtant l’arrière gallois Leigh Halfpenny qui a finalement le dernier mot pour un essai aussi beau que vain. Désormais, la nuit appartient aux Wallabies, et en particulier à leur deuxième ligne Nathan Sharpe, porté par ses coéquipiers en triomphe.

En franchissant la barre des 100 sélections, l’expérimenté avant wallaby rejoint ses compatriotes David Campese, George Gregan, Stephen Larkham et George Smith. Et devient le troisième joueur de la CdM 2011 à atteindre ce seuil durant la compétition, après les Néo-Zélandais Richie McCaw et Mils Muliaina.

RNS eds/sg/lc/mp

 

Fédération
Site Internetwww.rugby.com.au
Equipes
imgThumb
Dernières photos
  • Nathan Sharpe - WAL v AUS
  • Quade Cooper - WAL v AUS
  • Radike Samo with fans - WAL v AUS
  • Wales team - WAL v AUS
  • The Wallabies team with Bronze medals - WAL v AUS
  • Leigh Halfpenny of Wales - WAL v AUS
Statistiques
Record matchs joués
George Gregan
20
Record points
Michael Lynagh
195
Record essais
Chris Latham
11

Facebook
YouTube
Twitter
Flickr
RSS
 
Offres d'activités pour les médias
Media info
All IRB releases
RNZ 2011 Newsletter
 
Tournament Suppliers
International Rugby Board  | Renoncement | Charte de confidentialité | Aide | Nous contacter